Tout pour manager

Un réseau d'experts à votre service

By

Les principes d’une bonne gestion financière

Cet article propose les 5 principes clé d’une bonne gestion financière. Il repose sur une expérience de chef d’enteprise dans le domaine des constructions métalliques. Cet article est rédigé par Gérard Georgeault – chef d’entreprise.

1- La bonne culture financière : transparence, bénéfice et trésorerie positive

La réalité finit toujours par nous rattraper, et plus elle nous rattrape tard, plus c’est grave. Il est donc inimaginable de ne pas être transparent à l’égard des comptes.

 

Les deux règles essentielles d’une bonne culture financière sont les mêmes que pour la ménagère :

         Le compte d’exploitation doit être positif chaque année, sans aucune exception,

         La trésorerie doit être constamment excédentaire.

 

Ce qui signifie qu’une entreprise doit gagner de l’argent dès le premier jour de sa création. Plus elle est grande, plus son risque de dérapage augmente, donc plus elle doit gagner d’argent.

2- Les bons réflexes pour l’exploitation

Dans notre métier, si la croissance d’un marché chute de 2 %, les prix peuvent s’effondrer de 10 %. L’objectif, pour l’exploitation, doit donc être un résultat d’exploitation de 10 %. Ce n’est qu’au delà de ce niveau de résultat qu’on envisagera de la croissance, car la croissance entraîne des besoins en trésorerie qui doivent être exclusivement financés par le résultat net.

 

En dessous de ce résultat, l’entreprise est vulnérable au premier coup de tabac de la conjoncture.

3- Les bons réflexes pour le bilan et la trésorerie

Le bilan donne une image de la solidité financière de l’entreprise. La trésorerie d’une entreprise doit être positive, sans découvert, ni Dailly, ni escompte quelque soit la conjoncture. Une année exceptionnelle de perte peut représenter un mois de production.

 

Une règle de prudence est d’avoir un mois de trésorerie d’avance en permanence.

4- Ce qu’est une banque

Une banque est un établissement financier, dont l’activité est autorisée par la Banque de France. Une banque doit pouvoir à tout moment mettre à la disposition des déposants l’argent qu’ils y ont déposé. Une banque, pour payer ses collaborateurs, gagne sa vie en prêtant l’argent des déposants à ses clients.

 

Une banque prête donc de l’argent qui ne lui appartient pas, et qu’on peut lui réclamer à tout moment. Les collaborateurs des banques sont des salariés, qui ont la responsabilité de l’argent des déposants. S’ils commettent une erreur en prêtant à un client qui ne rembourse pas, l’argent d’un autre client, ils sont virés. Il est fondamental de comprendre cela, pour comprendre à quel point l’argent est sérieux et se respecte.

 

Le métier d’une banque consiste à prêter de l’argent à un client qui va rembourser en prenant une très faible marge.

Avec cet argent, le client intelligent va pouvoir s’enrichir de façon importante.

 

On doit avoir un grand respect envers ceux qui vivent de ce métier très difficile et risqué, pour nous permettre d’entreprendre, de créer de la richesse et de l’emploi. L’argent, c’est le sang de l’économie.

5- Investir et financer

Un bâtiment est un investissement rentabilisé en quinze ans. Il doit donc être financé avec un emprunt à quinze ans. Une machine est rentabilisée en cinq ans. Elle doit donc être financée avec un emprunt à cinq ans.

 

Un investissement long terme est financé par un emprunt long terme. Un investissement moyen terme est financé par un emprunt moyen terme. Si les investissements sont financés par le résultat net, l’entreprise peut gagner de l’argent et être en rupture de trésorerie,

donc en dépôt de bilan.

 

Une entreprise dépose le bilan par une rupture de trésorerie, même si elle est bénéficiaire.

 

Gérard GEORGEAULT

 

« Tous les fléaux naissent de l’ignorance. » Matthieu RICARD