Tout pour manager

Un réseau d'experts à votre service

By

Les nouvelles technologies et les répercutions sur la gestion de ressources humaines

Interview de Christian CAOUDAL, dirigeant de la société ooPartners entre 2002 et 2012. Christian partage avec nous ses réflexions et son analyse quant à l’impact des nouvelles technologies dans les processus de management et de pilotage des ressources humaines.

Quel est votre contexte et le lien avec les RH ?

Je dirige la société ooPartners solutions, créée en 2002. Nous mettons en oeuvre des méthodes et outils collaboratifs dans les organisations et intervenons dans tous domaines (Btp, ingénierie, industrie, services) et sur des problématiques de capitalisations de connaissance et de pérennité des expertises (méthodologie intra’know).
C’est dire à quel point la notion de RH que j’appellerai plutôt RC – Ressource Compétences ou RE – Ressource Expertise est essentielle pour nous, que ce soit pour notre management interne, ou pour la sensibilisation sur le management des connaissances chez nos clients.

Quels sont les outils qui vous semblent les + adaptés pour communiquer dans le cadre d’une communication commerciale ?

Il est évident que les 3 outils les plus adaptés pour être en relation directe avec nos futurs clients et être identifié dans nos domaine d’expertise sont :

– les outils de présence web
– les outils de emailing
– les outils de développement de réseau

En ce qui concerne le 1er outil, au delà des 2 sites Web classiques qui présentent nos solutions et la société, nous avons développé depuis 5 ans une base de connaissance dans notre domaine (www.toutpourmanager.com) qui nous permet de générer du trafic (plus de 25.000 / mois) et de nous démarquer de la concurrence. L’outil d’emailing a suivi rapidement (newsletter trimestrielle envoyée à 10.000 contacts) et les outils réseaux professionnels, permettent d’être visiles au seind es réseaux qui nous intéressent.

Dans le cadre RH, quels sont les outils dont vous ne pourriez plus vous passer aujourd’hui ?
En ce qui concerne le recrutement, ce sont les mêmes outils que pour notre politique commerciale ! J’estime ainsi pour ma part qu’il s’agit exactement de la même démarche ! Séduire des acteurs externes en mettant en avant nos expertises, notre dynamique, et notre créativité. Bref leur donner envie de travailler avec nous sur du long terme.

En ce qui concerne le management des compétences internes, je parlerai plutôt « d’outils de communication et de management interne », et pas seulement de communication, car les méthodes et outils de capitalisation, centrés autour de notre intranet collaboratif interne (pilotage projet, organisation de la veille et de la connaissance, pilotage de la qualité et des processus…) sont déterminants. Ils permettent d’intégrer rapidement de nouvelles compétences, de les impliquer dans la réalisation des projets, de leur donner des responsabilités tout en laissant une part importante à leur autonomie.

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont-elles à leur apogée ?

Les nouveaux bouleversements viendront inévitablement des usages et pas de la technologies. Il faut se rappeler que les technologie de l’Intranet, des blogs, des wikis existent depuis … 1995. Soit depuis 13 ans.

Une étude que nous avons mené début 2008 sur 120 entreprises de 10 à 250 personnes montre que ceux ci sont présents dans moins de 20% des entreprises sondées ! Les enjeux des 3 années à venir sont donc de passer des outils de communication et de circulation d’information aux outils de management des équipes et des compétences. Et pour celà toutes les technologies sont bonnes dans la mesure où elles correspondent à la culture de la cible.

Selon vous, les nouvelles technologies de la communication favorisent-elles la baisse des coût ?
Bien évidemment !

D’une part, en évitant des déplacements inutiles et en faisant travailler les équipes à distance. Mais aussi dans la formliaationd es espertises (bases de cas, de formation, …). Et enfin et surtout en permettant de capitaliser, d’aller plus vite en ayant des méthodes de travail communes, et en étant capable de répondre à un client sur un projet… même si le chef de projet vient de démissionner. Et celà ça n’a pas de prix car ce n’est plus un coût mais une valeur pour l’entreprises.

Mais il ne faut pas se tromper de cible ! L’objectif prioritaire et sd mieux organiser les équipes et les bénéfices vont vers le client, la résultante en étant une amélioration des coûts.

Les entreprises qui ont compris, ou qui auront compris mais à court terme, ces enjeux seront celles qui auront tous les atouts pour devenir demain leader dans leur domaine.

Note : Christian Caoudal a été pendant 10 and le dirigeant de la société ooPartners solutions.