Tout pour manager

Un réseau d'experts à votre service

By

DOSSIER – Enquête sur le Management de Projet – 40 entreprises

Cette enquête, réalisée par l’association PMI France-Sud, vous propose une évaluation du niveau d’excellence en management de projet et du niveau de maturité des entreprises dans leur approche « projet ».Vous trouverez le portrait idéal du chef de projet, le niveau de formation accordé à la profession et l’approche par processus intégrés (gestion de projet, des risques, de la qualité, des changements). L’enquête révèle aussi le niveau de maturité des entreprises dans leur démarche « projet » ainsi que les points faibles à combler pour arriver à une parfaite intégration du projet dans l’organisation.

Les résultats en bref

Les entreprises mènent des projets :
– relativement courts : 6-12 mois
– avec équipes restreintes : 2-10 personnes
– peu de projets simultanés : 2-10 

Il semble donc exister un souci permanent de réactivité et de résultat rapide. La plupart des projets sont approuvés et soutenus par la Direction (sponsorship), souvent la plus haute dans la hiérarchie (Vice-Président, Direction d’Agence). 

 
oui
non
Total
Existence d’un Sponsor
28
12
40

 
Fonctionnelle
Matricielle
Par Projets
Total
Structure Organisationnelle
7
16
17
40
 
17,5%
40%
42,5%
100%

Excellence en management de projet
L’étude est basée sur les six composants du management de projet (source : Dr. H . Kerzner) qui sont :
– Les processus intégrés : gestion de projet, qualité totale, gestion des risques, …
– La culture  « projet »
– L’engagement de la direction
– Le management informel
– La formation et l’éducation
– Le comportement vers l’excellence

Sur un échantillon de 25 entreprises, on peut faire ressortir les poids suivants :

Moyenne des entreprises interrogées

Les processus intégrés :
Gestion de projet :
      . 100% des entreprises produisent un plan de projet
      . 85 % d’entre elles utilisent une méthodologie
      . 85% d ‘entre elles utilisent un logiciel
Qualité Totale :
      . Très peu d’entreprises la pratiquent
      . Pour 30% d’entre elles, tout va bien en gestion de projet.
      . 70 à 100% des projets respectent les contraintes de temps et de coûts attribuées au départ.
Gestion des risques
      . 20% des risques connus sont techniques
      . 17% proviennent de la gestion du projet
      . 15% viennent des relations contractuelles
Gestion des changements
      . Pour 46% des projets, les changements sont autorisés à tout moment
      . Pour 37,5% des projets, les changements sont autorisés jusqu’à un certain point
      . 83% des organisations mettent en place des procédures de gestion des changements
Lorsqu’un problème survient :
      . Dans 30% des cas,  le problème vient du client : pression, peu d’esprit projet, objectifs peu clairs, mauvaises spécifications….
      . Pour 10%, on ne maîtrise pas parfaitement la gestion de projet
      . Pour 7%, c’est un problème technique
      . On peut aussi avoir une mauvaise gestion des ressources
      . L’organisation a changé de stratégie depuis…

Culture et comportement :
– Les entreprises ont peu de pratiques d’étalonnage (benchmarking) en management de projet
– Moins de 25% des cadres sont formés ou sensibilisés en management de projet
– Peu de travail collaboratif entre chef de projet et chef de service 

Le management informel :
– Management par les 3 « C » : Confiance, Coopération, Communication
– Peu de bureaucratie : réunions courtes (moins de 2 heures), seulement 5 à 20% du temps du chef de projet est passé en tâches administratives.
– Liberté vis-à-vis du client : l’organisation pratique «son» management de projet et est rarement contrainte par le client.

Le Chef de Projet

Portrait du Chef de Projet « idéal » une personne de la maison ! 

Capacités de management : les entreprises sélectionnent leur chef de projet en fonction de leurs capacités administratives et de leur aptitude à prendre de bonnes décisions pour le business. Le poste de chef de projet n’est pas un poste que l’on peut gagner à l’ancienneté ni un poste « placard ».
Autorité intrinsèque : il semble que la responsabilité du chef de projet dans les entreprises soit en majorité intrinsèque c’est à dire non définie formellement. 25 % des entreprises interrogées établissent cependant des descriptions de poste. D’autres (20%) légitiment l’autorité du chef de projet par lettre de nomination informelle.
Toute personne peut être chef de projet : ceci semble plutôt vrai dans les petites structures ou les services. Cependant, pour 33% des entreprises, les chefs de projet viennent du management.

Niveau de maturité en management de projet

Si l’on reprend l’approche de Dr H. Kerzner, on peut considérer le cycle de vie du management de projet en cinq phases :
Phase 1 Embryonnaire : C’est la prise de conscience par le management de l’intérêt du management de projet.
Phase 2  Implication du Management : Le management démontre ouvertement son support pour la pratique du management de projet comme un axe stratégique de l’organisation.
Phase 3 Implication du Management fonctionnel : le management fonctionnel doit être sensibilisé au management de projet afin de coopérer lors de la mise à exécution des projets.
Phase 4  Croissance : C’est la pratique croissante du management de projet. Cette phase peut se réaliser en parallèle avec les autres phases mais les autres phases doivent être achevées pour s’assurer que la croissance de l’organisation est complète.
Phase 5  Maturité : Les activités du management de projet sont totalement intégrées à l’organisation qui devient alors une organisation de management par projets.

L’échelle des scores va de –12 à +12.

Les bons scores (habituellement de +6 à plus) indiquent que la phase est mature ou achevée. Pour tout score inférieur à +6, la phase est soit en croissance, en démarrage ou non acquise.  

Cette analyse permet de montrer que :
– La majorité des entreprises a atteint et passé le stade embryonnaire ;
– Le niveau d’implication du management (fonctionnel ou global) n’est pas toujours suffisant pour affirmer une croissance complète du management de projet ;
– La maturité en management de projet, ne peut s’évaluer précisément qu’au cas par cas, la phase de croissance devant être complète pour affirmer une phase de maturité.  Nous constatons que la plupart des entreprises de l’échantillon sont toujours en phase de croissance et démarrent seulement leur maturité :
      . soit qu’elles ne réalisent pas encore une pratique parfaite du management de projet
      . soit que la culture « projet » n’est pas entièrement partagée par l’organisation.

Vers la maturité

– 19 entreprises ont mis en place une structure PMO (Project Management Office)
– 15 entreprises expriment un besoin en formation
– 11 entreprises envisagent des formations de certification (PMP)
– Les entreprises demandent du conseil, de la formation, des forums et des échanges d’information

Une présentation de l’étude en anglais est disponible à partir du site web www.pmi-fr.org. (http://www.pmi-fr.org/cgi-bin/axs.cgi?chapitre=france&rubrique=chroniques)

Pour obtenir l’étude complète, vous pouvez contacter : Rose-Hélène Humeau, PMP – PMI France-Sud