Tout pour manager

Un réseau d'experts à votre service

By

Comment les grands leaders nous poussent-ils à l’action ?

Simon Sinek, auteur et conférencier américain, nous explique dans cette vidéo (conférence du TED en 2009) l’importance de la réponse au « pourquoi » de nos actions et comment ces réponses nous font agir.

 

By

Les emails sont-ils vraiment un frein à notre productivité ?

Les emails seraient-ils l’ennemi de notre productivité ? Le débat ne date pas d’hier et comment pourrait-on se passer du courrier électronique aujourd’hui ? Deux chercheurs, Shamsi T. Iqbal de l’université de l’Illinois et Eric Horvitz chez Microsoft, se sont pourtant à nouveau penchés sur la question. Leurs conclusions sont reprises dans un article récent de thenextweb.com (en anglais uniquement) et font apparaitre des chiffres particulièrement impressionnants : nous passerions 650 heures par an à vérifier nos emails ! Plus impressionnant encore que cette notion de « temps passé », la manière dont la réception d’un email influe sur notre comportement.

Frustration et distraction 

Chuck Klosterman, auteur au New York Times, compare la réception des emails à une attaque de zombies : quoi que vous fassiez, ils reviennent toujours. Même si ces emails ne vous « dévoreront » pas au sens premier du terme, ils nourrissent cependant une impression de perte de contrôle. Il a été montré qu’un salarié peut changer de tâche toutes les 3 minutes (changement induit principalement par l’utilisation des emails) soit 36 fois par heure. Devant tant d’information le salarié a même peur de ne pas pouvoir capter celles qui lui sont essentielles pour avancer dans son travail. Il en résulte un fort sentiment de frustration. 

Répondre à un email fait perdre plus de 25 minutes 

Shamsi T. Iqbal et Eric Horvitz ont modélisé le comportement d’un salarié qui reçoit un email et la manière dont la réception de ce dernier vient perturber son cycle de production.

disruption-cycle-email

En résumé, les chercheurs ont démontré que le temps de moyen de « distraction » provoqué par un email est d’environ 9 minutes et 30 secondes (lecture, premières reflexions, etc). Il faut ensuite plus d’une quinzaine de minutes au salarié pour reprendre la tâche dont il s’était détourne. Soit presque 25 minutes d’interruption pour un seul email.  Non seulement les résultats montrent que notre productivité baisse en fonction du nombre et de la nature des emails que nous recevons pendant la journée, mais ces interruptions développent un sentiment de stress au travail. 

Motivation = performance = satisfaction

La motivation est un facteur clé pour être à la fois efficace et heureux au travail. L’explication en est assez simple. Plus nous sommes motivé, plus nous sommes concentrés. Plus nous sommes concentrés, moins il devient facile d’être perturbé (et donc de vérifier ses emails, d’être triste etc.) ! Alors comment renforcer sa motivation ? En acceptant le renouveau (apprendre, découvrir et essayer de nouveaux modes de fonctionnement, etc.) et en relevant des défis. En fait, lorsque nous devons faire face à un problème qui, à première vue, surpasse nos capacités intellectuelles, nous nous focalisons sur sa résolution. Du coup, notre stress baisse (en tout cas, nous avons moins conscience de sa présence car nous sommes concentrés sur autre chose !). À l’inverse, si le problème à résoudre est trop simple, nous nous ennuyons.

Peut-on trouver une motivation à tout ? Le psychologue Martin Selgiman affirme que c’est le cas, comme dans l’exemple suivant : Aux États-Unis, il n’est pas rare de trouver de jeunes gens pour vous aider à mettre vos courses dans des sacs. L’un d’entre eux décida un jour de faire sourire tout les clients qui passeraient à sa caisse. Le véritable objectif de cette démarche n’était pas d’avoir 100% de sourires (ce qu’il n’est jamais arrivé à faire) mais d’avoir plus d’interactions avec les autres. Quel que soit le contexte, trouver ce qui est important pour soi est source d’inspiration et de satisfaction.

Alors, quoi faire de l’email que l’on vient de recevoir de notre patron qui n’a pas lu toutes ces études ?

La Harvard Business Review conseille clairement de ne pas vérifier ses emails tant que le principal objectif de la journée n’a pas été achevé. Si l’email est votre tâche la plus importante, répondez d’abord à ceux qui ne vous prendrons pas plus de 2 ou 3 minutes. Vous répondrez au reste lorsque vous pourrez le faire sérieusement (lorsque votre todolist de la journée ou de la demi-journée sera vide par exemple).

Si nous ne pouvez pas vous empêcher de répondre à votre patron, ne vous culpabilisez pas non plus. Changer prend du temps et c’est peut-être là votre prochain défi à relever pour rester motivé au travail. Bon courage à tous !

By

Plateformes collaboratives : du pyramidal à l’horizontal

Le management collaboratif comme modèle de pilotage d’équipe se répand dans les entreprises grâce à des plateformes logicielles toujours plus performantes. L’enjeu est ici de transformer ces outils en véritables instruments de travail.

Source : Olivier Faure Le Nouvel Economiste du 17 février 2011

Plus que de nouveaux outils, de nouvelles méthodes de travail

L’enjeu est ici de transformer ces outils en véritables instruments de travail.

Ces nouvelles méthodes ont de multiples avantages :
– des outils déjà très performants
– un puissant facteur d’émulation et de rigueur
– la nécessaire refonte de l’organisation

La solution intra’know est à l’honneur dans ce dossier notamment au travers des propos de Jean-Louis Saltel qui l’utilisent depuis 4 ans.

Pour voir le dossier en question :

En direct sur le site du Nouvel Economiste : 

 

By

Approche collaborative d’une communauté de pratiques

Pour un développement durable des savoirs : l’approche collaborative d’une communauté de pratique au service de l’apprentissage organisationnel. Par Nathalie Gravel, Consultante indépendante en management organisationnel

Résumé de ce dossier

Le développement de pratiques managériales destinées à la gestion des connaissances représente un enjeu concurrentiel fondamental pour l’ensemble des organisations transformées par la mouvance intergénérationnelle. Parmi de multiples initiatives visant à retenir, à transférer et à renouveler les savoirs critiques et les apprentissages développés par les acteurs organisationnels d’expérience, la communauté de pratique constitue un puissant moteur de partage et d’échange.

Or le développement d’une telle innovation rencontre fréquemment d’importantes entraves structurelles et culturelles, particulièrement en contexte organisationnel hautement hiérarchisé et fortement structuré. Étudiant la mise en oeuvre et le développement d’une communauté de pratique en milieu policier, l’étude tente de mieux comprendre comment cette approche collaborative favorise une gestion pérenne des savoirs et permet l’émergence d’apprentissages contribuant au développement durable des ressources intangibles de l’organisation.

Consulter l’intégralité du dossier

POur consulter l’intégralité : cliquer ici

By

DOSSIER – Les indispensables pour trouver un job

Quelques règles et conseils essentiels pour bien mener une recherche de job :

– Rédaction du CV – les règles élémentaires
– Se mettre en contact avec les entreprises
– Envoyez des candidatures spontanées
– L’entretien d’embauche

Augmentez vos chances : INSCRIVEZ VOUS DANS LA BASE DE COMPETENCES DE OOPARTNERS

(500 contacts DRH / mois)

Rédaction du CV – les règles élémentaires

Papier blanc A4, assez épais, unis, de qualité standard.

– Une page doit suffire. Si votre expérience est importante, vous pouvez mettre des annexes (peu recommandé, car c’est une preuve de manque de concision).
– Le CV doit être imprimé ou tapé.
– Pas de fautes d’orthographe ; faites le relire par une tierce personne.
– Une seule police de caractères (sauf pour le titre) – 3 tailles maxi
– Faites des paragraphes courts ; utilisez des verbes d’action.
– Mettez une photo d’identité récente (couleur ou noir et blanc).
– Mettez en avant vos expériences réussies depuis le début de votre carrière.
– Vendez vos qualités, vos compétences.. mais n’en faites pas trop : votre CV doit être sincère et vrai.
– Indiquez la taille de votre entreprise actuelle. En effet, l’activité de l’entreprise et votre fonction sont des informations essentielles.
– Pas d’éléments négatifs : ne mentionnez pas les raisons de départ de vos emplois précédents. Vous aborderez ce sujet lors des entretiens.

Important : pensez à éveiller la curiosité du lecteur : donnez lui envie de vous recevoir en entretien et attendez celui ci pour révéler tous vos atouts.

Les éléments du CV

Mettre un Titre (surtout pas CV !!!)

– Quel poste souhaitez vous ?
– Que recherchez vous ?
– Quelle phrase vous définie le mieux ?
– Quelles sont vos 3 qualités principales ?

L’état Civil

– Nom, prénom.
– Adresse
– Téléphone (le mettre en gras)
– Mail et site web
– Age et situation de famille.

Diplôme et formation

Jusqu’à 30 ans, la formation est prioritaire pour les recruteurs. Pour les candidats plus âgés, il est possible de placer la formation après l’expérience professionnelle.

– Du plus récent au moins récent (ou du plus élevé au moins élevé)
– La formation continue ou les stages de formation continue peuvent être mentionnés
– Ne délayez pas avec des formations trop anecdotiques

Expériences professionnelles

noms des entreprises, fonctions occupées, missions, objectifs, résultats. Pour les candidats débutants, le stage permet de faire la différence entre les CV. Mettre en valeur toutes les activités extra scolaires à responsabilité, ou la réalisation de mission ou projets qui sortent de l’ordinaire.

Mettre en évidence les réalisations plus que l’environnement : qu’avez vous fait précisément dans l’entreprise pendant cette période.

Compléments

– Toute activité extra-professionnelle
– Toute activité bénévole, sportive, participative, à responsabilité
– Autres compétences
– Langues

Se mettre en contact avec les entreprises

Après avoir ciblé le métier ou le secteur d’activité qui vous intéresse le plus, il vous reste à recenser les entreprises que vous allez démarcher, et à vous informer sur leur compte. Ne vous précipitez pas sur les plus grandes entreprises, les plus connues.

Les PME-PMI embauchent aussi. Vous obtiendrez leurs coordonnées par secteur d’activité dans les pages jaunes de l’annuaire, le Minitel ou les annuaires professionnels comme le Kompass. . C’est un annuaire exhaustif de toutes les entreprises françaises, on peut le consulter dans tous les centres d’information répertoriés ici, en version papier ou sur CD-Rom.C’est une mine de renseignements, mais son utilisation n’est pas toujours évidente. Si vous avez du mal à vous y repérer, demandez de l’aide à l’accueil du centre.

Quelques idées :
– Inscrivez vous dans les outils Internet d’entreprises (ooPartners par exemple)
– Ecrivez un article ou un dossier sur un thème qui est votre centre de compétence et faites le référencer dans notre base de connaissance (contactez nous à ce sujet)
– Réaliser des dossiers pour la base de connaissance ooPartners sur une de vos compétences
– Prenez contact avec des centres de compétences (technopoles, articles sur les entreprises, sites professionnels, CCI)

Envoyez des candidatures spontanées

Dans votre lettre avertissez votre interlocuteur que vous le rappellerez dans la semaine qui suit votre envoi. Le CV est un outil indispensable, il résume votre parcours et doit donner envie de vous rencontrer. Même si votre expérience professionnelle est limitée, vous pouvez construire un CV efficace. Pas de recherche d’emploi sans CV Savez vous combien de temps un recruteur passe sur un CV ? Trois minutes ? Cinq minutes ? Non. Un recruteur passe en général trente secondes sur chaque CV qu’il reçoit. Et pourtant, pas de recherche d’emploi sans CV ! Curriculum vitæ est une expression latine, elle signifie le parcours de la vie, il s’agit de donner une bonne image de vous à travers ce que vous avez déjà fait.

Le CV sert à appâter un recruteur et à obtenir un entretien. Un bon curriculum vitæ vous ressemble, il vous représente, mais c’est aussi un écrit formel : il y a des règles à respecter, si l’on ne veut pas voir sa candidature impitoyablement rejetée.

Ne vous perdez pas dans les détails et soyez clair, c’est capital ! Si votre CV est confus, s’il manque des informations, vous êtes attiré par un poste impliquant diversité des tâches et autonomie, dirigez-vous plutôt vers les petites entreprises.

Faites une fiche sur chaque entreprise que vous souhaitez contacter, en reprenant toutes les informations que vous aurez glanées.

Pistez les entreprises qui sont en développement.

Parlez autour de vous de votre recherche.

ET INSCRIVEZ VOUS DANS LA BASE DE COMPETENCES DE OOPARTNERS (500 contacts DRH / mois)

Nous avons également référencé les principales sources de job/contact dans ce domaine (voir rubrique JOB de ooPartners.com)

L’entretien d’embauche

Un entretien d’embauche, cela ne s’improvise pas. Ne lésinez donc pas sur une bonne préparation grâce à une revue de détail de vos compétences et qualités. Et n’oubliez pas de soigner votre apparence, la première impression est toujours la plus forte.

Le stress est normal. Tirez en partie.

Vous serez accueilli par une hôtesse d’accueil, ou une secrétaire. Présentez-vous et indiquez votre rendez vous.

A l’arrivée de la personne, présentez vous, avancez la main pour le saluer.

En arrivant dans le bureau, attendez qu’il vous propose de vous asseoir.

Quelques questions classiques :

– Parlez-moi de vous : présentez succinctement les points clé de votre CV, et surtout ce que vous souhaitez.
– Vos qualités … et vos défauts : avancer des traits de caractères qui peuvent être rassurants. Mettez les en lumière avec des exemples concrets qui vous mettent en valeur. Soyez simple !
– Pourquoi ce poste vous intéresse : là, il faut préparer, et être sûr de ses motivations.